éco & co -conception

Mardi 17 janvier
9h30-12h30

  • Expert : Claude Yacoub

Cet atelier d’éco-conception et de co-conception se veut être un préambule aux ateliers de construction de ressources pédagogiques et d’écriture et de théâtre. Une introduction pour placer les encadrants et les participants de ces deux ateliers dans des conditions optimums répondant à ces deux notions relatives à la conception.

La première, l’éco-conception, est une approche qui prend en compte en amont d’un dessein tous les aspects environnementaux d’un “produit” à créer (de sa réalisation première à sa fin de vie). Avec une volonté de concevoir des produits respectant les principes du développement durable et de l’environnement, en privilégiant les ressources renouvelables.
Nous prendrons un de ses précurseurs comme exemple, en la personne de Victor Papanek, designer austro-américain (1923-1998) qui a milité il y a déjà plus de 60 ans pour design responsable, écologique et social.
Ce concept d’éco-conception rejoint aujourd’hui un terme pouvant appeler à débat : le “design humanitaire”. Design humanitaire qui dans un monde qui se trouve, chaque jour qui passe, de plus en plus plongé dans toutes sortes de crises qui touchent des pays en conflits (politique, économique, religieux) ou ravagés par des catastrophes naturelles, peut apporter certaines solutions à des problèmes quotidiens cruciaux en soulageant et en assistant des populations en souffrance. Le design peut (et doit) ainsi revêtir un visage plus responsable et plus humain en intégrant des aspects autant écologiques que sociaux, éthiques que politiques, durables qu’économiques.

La seconde, la co-conception, se veut être une “découverte récente” alors que cette façon de gérer un projet a toujours existé ou du moins aurait dû toujours être prise en compte ! Celle de faire entrer en jeu le maître d’usage en phase avec les maîtres d’œuvre et d’ouvrage.
Co-conception, que l’on peut retrouver aussi sous le terme de co-design, implique l’utilisateur final dans tout le processus du développement d’un produit (industriel, architecture, urbanisme, …). Ainsi, il n’est plus seulement “validateur” des choix des concepteurs et clients mais bien élément essentiel de l’acte de conception, participatif et collaboratif.

Ces deux notions étant destinées à notre problématique générique : la reconstruction du Centre d’art.